"Etre père aujourd’hui" Synthèse des résultats de l’enquête 2014 de l’Observatoire départemental de la famille UDAF (Union Départementale des Associations Familiales du Pas-de-Calais)

Accéder à la synthèse des résultats de l’Enquête “Être Père Aujourd’hui”

CONTEXTE

L’autorité parentale conjointe consacre l’égalité des droits et devoirs des pères et mères dans l’éducation des enfants. Dans l’intérêt de ces derniers, ne faudrait-il pas favoriser l’implication précoce des pères ? À une fragilisation de la trajectoire professionnelle des mères correspond une vulnérabilité de la relation père-enfant. À la suite d’un divorce ou d’une séparation, la mise en œuvre de la coparentalité peut susciter des conflits entre les pères et les mères sur la résidence, la contribution à l’entretien et l’éducation de l’enfant (CEEE), le droit aux prestations familiales, etc. Pour élaborer des compromis favorisant un exercice plus consensuel de l’autorité parentale, il nous semble important de traiter les aspects relationnels et financiers de la désunion du couple. Telle est l’introduction de la note d’analyse n°294, publiée en octobre 2012 par le Centre d’analyse stratégique.

OBJECTIFS

Dans le cadre de cette nouvelle enquête, il s’agit de mieux connaître les pères, qu’ils soient en couple, père solo avec enfants en permanence, père non gardien de ses enfants, père ayant ses enfants en garde alternée, pour mieux comprendre leur perception du rôle de père, leurs relations avec les enfants et ainsi identifier les richesses et les difficultés de la vie de père.

 

Le cœur du questionnaire repose sur le ressenti des pères, leurs vécus, leurs perceptions du rôle de père.

Le questionnaire n’a pas pour vocation d’étudier le statut des pères, mais d’observer la relation avec leur(s) enfant(s), aussi bien dans leur implication concernant les soins apportés à l’enfant que dans l’éducation ou dans les autres domaines relatifs à l’enfant.

Parce qu’ils se sentent parfois mis à l’écart, en donnant la parole aux papas on se donne une chance d’agir pour le bien être de l’enfant.

METHODE D’ENQUETE

Chaque année le comité de pilotage du réseau des Observatoires de la famille de l’UNAF retient un certain nombre de thème d’étude. Il construit un questionnaire qu’il propose aux UDAF. L’UDAF du Pas-de-Calais s’est associée à cette démarche nationale en envoyant le questionnaire, « Être père aujourd’hui » en 2014.

La population cible de l’enquête est le père de ménages allocataires CAF du Pas de Calais ayant au moins un enfant.

Parmi les 3000 envois de questionnaires, 217 nous ont été retournés, soit un taux de retour de 7,2 %, qui est assez faible comparé aux résultats obtenus lors des précédentes enquêtes de l’Observatoire des Familles de l’UDAF du Pas de Calais. On peut donc dire que la représentativité de cette enquête reste modérée.

Lors de ces précédentes enquêtes, les répondants étaient en grande majorité des femmes, nous pouvons nous demander si les hommes rencontrent plus de difficultés pour répondre aux enquêtes envoyées, ce qui pourrait expliquer ce taux de retours faible. La disponibilité moindre des pères de famille qui sont, les jours travaillés, en moyenne, absent du domicile un peu plus de 10 heures par jour (selon notre enquête) en serait peut-être une cause.

En outre, parmi les allocataires CAF, il peut arriver que le ménage soit composée d’une femme seule avec enfant ce qui réduit encore les chances de retour de ces questionnaires.

Cependant, les 217 réponses fournies par les pères nous semblent largement exploitables. Les pères ayant répondu ont pris le temps d’exprimer leur ressenti sur ces questions de société.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email