Culture Commune : parentalité et actions artistiques !

Culture Commune est une scène nationale implantée dans le Bassin Minier du Pas de Calais.
Une scène nationale est un label attribué par l’état à une structure diffusant des spectacles et soutenant les créations contemporaines. 
Culture Commune propose donc une programmation de spectacles tout au long de l’année. Mais elle a aussi pour mission de développer des actions artistiques et culturelles en lien avec des artistes et des populations.
Ainsi, l’équipe de Culture Commune et les artistes qu’elle soutient et accompagne se déplacent pour mener des projets dans des structures ou villes partenaires du territoire.
L’association Culture Commune est née en 1990, peu de temps avant la fermeture du dernier puits de mine du territoire. Culture Commune est d’ailleurs installée sur un ancien carreau de fosse : la base 11/19 de Loos-en-Gohelle. La Fabrique Théâtrale, ancien lavabo des mineurs, héberge une équipe salariée qui œuvre au quotidien pour mettre en place des spectacles, des actions artistiques, des rencontres avec des artistes.
La programmation de Culture Commune et les actions qui en découlent s’adressent à tous, de la prime enfance à l’âge adulte. Durant la saison, des temps sont ainsi spécifiquement pensés en direction de la famille, favorisant ainsi les liens intergénérationnels.
Comme son nom l’indique, le festival Qu’est-ce qu’on fabrique en famille ? fait partie de ceux-là. 
Festival entre l’hiver et le printemps, il propose durant tout un week-end du mois de mars de vivre des moments en famille à la Fabrique Théâtrale. On peut alors choisir d’y voir un ou plusieurs spectacles, de ralentir, prendre son temps autour d’un chocolat chaud, de s’essayer à de nouvelles pratiques avec des pinceaux, des ciseaux, des danseurs et danseuses ou des comédiens comédiennes. On peut jouer en famille ou se reposer dans des coussins moelleux en lisant un livre.
Cette année, le festival devrait avoir lieu le week-end du 13 et 14 mars 2021, même si des adaptations dues à la crise sanitaire sont très certainement à prévoir. 
Chacun et chacune trouvera une place à soi pendant le festival. Un garage à poussettes est aménagé pour l’occasion. Car on peut venir voir un spectacle à partir de 6 mois. C’est le cas par exemple du spectacle Boucan ! de la compagnie Hej Hej Tak, qui propose une fantaisie chorégraphique, théâtrale et textile pour oreilles, doigts, peaux et petits yeux tout neufs. D’autres spectacles seront à découvrir tout au long du week-end, comme par exemple L’oiseau migrateur de la compagnie STT qui nous raconte l’histoire d’une amitié entre un petit garçon et un oiseau, proposant par ce conte une invitation à emprunter un chemin, quel qu’il soit, à s’autoriser à aller vers l’inconnu. 
Ce festival ne fait pas exception dans la programmation de Culture Commune. A d’autres moments de l’année on pourra y découvrir des spectacles adaptés à la toute petite enfance. La programmation variée permet aussi d’aborder différentes thématiques, tel que le harcèlement scolaire, avec le spectacle Ces filles-là  qui se jouera au mois d’Avril ou encore la thématique de la biodiversité avec le spectacle La république des abeilles  au mois de mai.
Par la création contemporaine, les spectacles peuvent s’intéresser à de nombreux sujets actuels. Ce sont aussi de très bons vecteurs d’émotions et permettent à chacun et chacune de pouvoir exprimer ses ressentis. A commencer par l’expression de ses goûts individuels. On peut avoir aimé ou non un spectacle, s’autoriser à le dire à d’autres et tenter d’expliciter pourquoi. 
Partager un spectacle, c’est aussi apprendre à partager ses ressentis et ses émotions. 
L’équipe de médiation de Culture Commune se propose d’accompagner ces rencontres avec le spectacle vivant, en animant des séances de sensibilisation en amont du spectacle pour ôter parfois certaines idées reçues ou appréhensions et pour se familiariser avec l’univers artistique du spectacle à venir. L’équipe propose aussi de retrouver le groupe après le spectacle pour vivre un temps de retours sensibles. Ces moments permettent de revenir collectivement sur le spectacle qui a été vu et de partager ses ressentis individuels à l’aide d’outils ludiques et facilitateurs d’expression. 
Une large part des actions de Culture Commune sont développées en partenariat avec un nombre important d’acteurs, associations, établissements publics ou collectivités territoriales, et notamment avec des acteurs de la parentalité.
Ces actions peuvent être ponctuelles, comme la co-organisation d’un temps d’échanges autour de la parentalité avec la Maison des Familles de Lens durant le festival Qu’est-ce qu’on fabrique en famille?, ou plus régulières comme la construction d’un parcours de spectateurs de septembre à juin. Enfin, co-construire des projets, aux regards des objectifs de la structure partenaire, est aussi une possibilité. 
L’équipe de Culture Commune entame une réflexion sur le temps que l’on s’autorise à prendre pour soi en tant que parents. C’est pourquoi elle tente de mettre en place un système où les enfants pourraient être gardés sur le même lieu que celui du spectacle qu’iraient voir les parents, et où ils pratiqueraient une activité en lien avec la thématique ou l’esthétique de celui-ci.
Si vous avez des questions ou des envies, n’hésitez pas à contacter l’équipe de Culture Commune.
Merci à toute l’équipe de Culture Commune pour la rédaction de cet article.
Qu’est ce qu’on fabrique en famille BD 2020 Culture commune © Antoine Repessé
 
Qu’est ce qu’on fabrique en famille BD 2020 Culture commune © Antoine Repessé
Qu’est ce qu’on fabrique en famille BD 2020 Culture commune © Antoine Repessé
Qu’est ce qu’on fabrique en famille BD 2020 Culture commune © Antoine Repessé

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email