"Une école de la réussite pour tous"

L’école n’arrive pas à atténuer les inégalités dues à l’origine sociale ou culturelle : elle trie dès le plus jeune âge et, loin de combler ces inégalités, elle les aggrave. Le Conseil économique, social et environnemental a été l’un des premiers à le dénoncer en septembre 2011. Dans cet avis, le CESE a voulu montrer qu’une école de la réussite pour tous est possible. Il a mené plus de 200 auditions et rencontré des acteurs de l’éducation qui innovent. Dans une approche originale, il a fait participer à ses travaux des parents vivant dans la grande pauvreté, adoptant avec eux la démarche de « Croisement des savoirs ». Ne laisser aucun élève au bord de la route, tel est le sens des préconisations ici. Le CESE souligne également l’importance d’ouvrir l’école aux parents, notamment à ceux qui en sont les plus éloignés, et met en avant des pédagogies coopératives.

Accéder à l’avis

1f2d0b98685f355a20de96a1f46b21d7

En savoir plus

Lire aussi « Grande pauvreté et réussite scolaire » Le choix de la solidarité pour la réussite de tous»

Rapport de Jean-Paul Delahaye, Inspecteur général de l’Éducation nationale, groupe établissements et vie scolaire, à la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : l’école face aux situations de grande pauvreté des élèves ; quatre leviers pour une politique globale au service d’un objectif unique : la réussite des élèves.
Mai 2015

Lire le discours de Najat Vallaud-Belkacem lors des présentations du rapport de Jean-Paul Delahaye “Grande pauvreté et réussite scolaire” et de l’avis du Cese “Une école de la réussite pour tous” au Cese le 12 mai 2015

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email