Retour sur les Assises Nationales de la protection de l’enfance à Lille les 30 juin et 1er juillet 2014

LES ASSISES NATIONALES DE LA PROTECTION DE L’ENFANCE

Organisées à Lille Grand Palais les 30 juin et 1er juillet. Un choix hautement symbolique démontrant si besoin est que les Présidents des Départements du Pas-de-Calais et du Nord font des politiques liées aux solidarités et à l’accompagnement de toutes les générations, leurs priorités, leurs cœurs d’actions.

Orchestrées pour la première fois dans la région, ces Assises portées par le Journal de l’Action Sociale en collaboration avec les Conseils généraux du Pas-de-Calais, du Nord et l’Observatoire national de l’action sociale ont rassemblé près de 2 000 participants venus des quatre coins de France et issus de divers organismes ou institutions. Un record de participation qui montre l’importance des enjeux inhérents à la protection de l’enfance.

Grands enjeux, grands débats pour cette édition 2014 placée sous l’intitulé “Prévention– prise en charge, face au poids du système, changeons de paradigme“. Un vaste programme décliné sous la forme de réflexions séquencées et d’ateliers portant sur des questions telles que : “École, comment en faire un atout décisif ?”, “Parentalité(s) : comment diversifier les réponses ?”, “Développement social : comment s’en imprégner dans la protection de l’enfance ?”, “Suivi éducatif à domicile : comment revitaliser l’accompagnement ?”, “Parcours : comment en assurer l’efficacité ?».

Les multiples discussions ont permis aux acteurs sociaux de partager desexpériences et pistes nouvelles de travail. Pour les intéressés, il s’agit en permanence de s’adapter à des contextes de plus en plus complexes et de mieux affronter les limites des réponses (et des systèmes) en termes de prévention comme de prise en charge. Bref, d’être en permanence en capacité de faire évoluer les contours des missions de chacun, d’être plus efficace encore, d’aller au-delà de certaines contraintes institutionnelles ou sociétales.

Dans son discours de bienvenue, Michel Dagbert, élu quelques jours plus tôt Président du Département du Pas-de-Calais (en remplacement de Dominique Dupilet), a, pour sa première aux côtés de Patrick Kanner, rappelé que la protection de l’enfance demeure une préoccupation majeure de la collectivité.

Pour en savoir plus pasdecalais.fr

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email