Retour sur la journée d’échange et de réflexion de l’Artois et du Ternois Bruaysis du 21 Septembre 2015

Une journée mise en place en partenariat avec la Coopérative des Savoirs de St Pol sur Ternoise, les deux comités locaux de l’Artois et du Ternois Bruaysis et Laurent Ott.

Au total, ce sont plus de 50 personnes qui se sont réunies le matin pour découvrir l’organisation et le fonctionnement de la Coopérative des Savoirs qui se trouve à St Pol sur Ternoise. Après une présentation de tous, différents échanges ont pu avoir lieu et des contacts ont été échangés.

La Coopérative des Savoirs permet de donner une activité à ceux qui n’en ont pas et qui le souhaitent. Elle fonctionne à partir d’une réunion hebdomadaire dite “institutionnelle” qui est l’occasion d’échanger, de prendre des décisions, de définir les ateliers de la semaine à venir, etc. Le « marché aux ateliers » est un moment important qui permet de désigner un référent par atelier pour représenter son groupe. Les ateliers sont multiples et variés : informatique, rénovation et création de meuble, couture et tricot, théâtre, projet loto, BD, beauté et bien-être, cuisine, jardin, jeu d’écriture… Autant d’ateliers que de volontés à créer et de compétences à mettre en œuvre pour soi ou pour les autres.

Le temps du midi s’est déroulé dans la maison de la Coopérative des Savoirs pour partager un repas confectionné par leurs soins.

Puis c’est avec Laurent Ott et sa pratique en pédagogie sociale que nous avons poursuivi l’après-midi, avec de nouveau plus d’une cinquantaine de personnes présentes, différentes du matin pour certaines.

De la pédagogie traditionnelle à la pédagogie sociale, Laurent Ott nous a présenté l’évolution des façons de penser et de mettre en oeuvre le travail social. Retenons que la pédagogie sociale c’est “avoir une pratique et la réfléchir”, c’est à dire être à la fois dans la théorie et dans la pratique en même temps. Le travail qu’il mène à Longjumeau* avec son équipe est du travail de rue qui s’inscrit pleinement dans la pratique de la pédagogie sociale qu’il nous décrit. A travers une projection de photos intitulée “La théorie des moments”, nous avons pu voir concrètement ce qu’il mettait en place, avec les enfants notamment.

*Intermèdes-Robinson, association de Laurent Ott à Longjumeau

Enfin, la journée s’est clôturée avec des questionnements de professionnels à Laurent Ott sur la façon dont il procède quand il arrive dans un quartier, ou encore comment il définit le travail social.
Mais la question qui interpelle le plus les professionnels du territoire est de savoir comment transposer son travail de rue pratiqué en banlieue parisienne dans un milieu rural et/ou minier.

.

 Toutes les réponses dans le compte-rendu détaillé de la journée

 

Une poursuite des échanges et des réflexions a été proposée pendant les comités locaux du Ternois Bruaysis et de l’Artois.

Invitation journée de réfléxion du comité Ternois Bruaysis site

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email