Rapport “Les 1000 premiers jours Là où tout commence" – Prise de position de l’Acepp

L’Acepp salue la remise du rapport de la commission des 1000 premiers jours présidée par Boris Cyrulnik à Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat à l’Enfance et à la Famille.
Ce rapport fait suite à une consultation à laquelle l’Acepp a pris part (voir sa contribution)
Le point de départ de ce rapport insiste justement sur l’importance du suivi des enfants et de leurs familles durant la période qui couvre le dernier trimestre de la grossesse aux trois ans de l’enfant, période essentielle pour son développement mais également période de fragilités potentielles pour les familles et en particulier pour les mères.
Le rapport dresse donc son état des lieux et énumère des propositions en vue de l’amélioration de la prise en charge précoce des enfants et de leur famille.
Sans remettre en cause les qualités et compétences individuelles des membres de la commission d’experts, il nous apparaît que la composition de la commission (sur 16 membres, 14 sont de la sphère médicale) a induit les analyses et propositions. L’acepp reste attentive à une approche globale du développement de l’enfant respectant aussi bien la dimension médicale qu’éducative dans un contexte familial, économique, territorial.
Le rapport aborde ainsi de nombreuses thématiques relatives au suivi médical (physique et psychique), à l’accompagnement des familles et plus particulièrement des plus fragiles (pauvreté, handicap, maladie, violences conjugales), ainsi qu’à l’extension du congé de naissance pour le deuxième parent .
Alors que la “Charte nationale de l’accueil du jeune enfant” est en phase de devenir un texte de référence, le rapport n’y fait qu’une allusion même s’il souligne le caractère essentiel de l’éveil culturel et artistique, des bienfaits de la relation à la nature, de la prise en compte des cultures dans ce que cela apporte au bien être des enfants.
De même l’Acepp s’accorde aux préconisations édictées quant à la santé environnementale.  Elle retient par ailleurs : Lire la suite 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email