RAPPORT DE L'INSPECTION GENERALE DES AFFAIRES SOCIALES (IGAS) : "Les dispositifs de soutien à la parentalité sont efficients mais manquent de moyens dédiés".

La ministre des affaires sociales et de la santé et la ministre déléguée, chargée de la famille, ont demandé à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) un bilan de la politique de soutien à la parentalité. La mission a enquêté dans sept départements (dont le Pas-de-Calais) sur les différents dispositifs visant à “aider les parents à être parents” : groupes de parole, lieux d’accueil enfants parents, contrats locaux d’accompagnement à la scolarité, aide aux vacances, médiation familiale etc…

Au terme de cette revue de politique publique, l’IGAS estime que les pouvoirs publics ont tout intérêt à consolider et à amplifier cette politique. La mission estime en effet que les dispositifs mis en œuvre sont pertinents, peu coûteux pour les finances publiques, et plutôt efficients. Le soutien à la parentalité mérite d’être considéré comme un investissement social “rentable” permettant de renforcer la cohésion sociale et d’éviter des interventions curatives ultérieures.

A noter que la Fédération des centres sociaux du Pas-de-Calais et  l’association Colline Acepp 59/62, au titre d’animateurs départementaux du REAAP 62, ont été reçues par des représentants de l’IGAS. Des acteurs locaux ainsi que les partenaires institutionnels ont également été consultés.

Pour accéder au rapport

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email