"Pour une société numérique humaine" au service du pouvoir d'agir des habitant.e.s

Après le texte sur les centres sociaux, bâtisseurs de co-éducation publié le mois dernier (à retrouver ici),
voici “Pour une société numérique humaine” un manifeste de la FCSF.

 
La crise sanitaire majeure que le monde a vécu ces derniers mois a bouleversé nos vies, nos organisations, notre société et nos liens. Elle a révélé de formidables solidarités locales et nationales, remettant en lumière la valeur centrale du lien social dans notre société. Elle a aussi mis en lumière de nombreuses inégalités, déjà existantes, mais dont l’impact s’est cruellement accru pendant le confinement. Il en est ainsi du numérique. Les outils et usages numériques ont été des vecteurs essentiels de maintien des liens sociaux, culturels, éducatifs, économiques… Pour autant, ils ont laissé sur le côté des personnes et des familles non connectées, non équipées, non acculturées, accentuant ainsi leur isolement, le décrochage voire de l’exclusion. Les constats ne sont pas nouveaux. Les inégalités numériques sont profondes. Celles et ceux qui les vivent en éprouvent les effets depuis longtemps. Dans un contexte où la dématérialisation s’est avérée fondamentale pour faire vivre une société dans ses différents pans, nous avons collectivement pris conscience que la fracture numérique provoque une injustice sociale trop forte pour qu’on se contente de n’offrir que des réponses parcellaires. Nous, actrices et acteurs du réseau des centres sociaux, sommes présents partout en France, au quotidien et au plus près des habitant.e.s de toutes générations. Acteurs du lien social et animateurs de la vie sociale, nous avons maintenu durant le confinement ce lien aux habitants. Nous avons accompagné des familles et des personnes, agi pour lutter contre le creusement des inégalités, développé de nombreuses solidarités, ouvert les possibles en utilisant notamment le levier numérique. Ces initiatives ont pris appui sur le développement de dynamiques territoriales animées dans notre réseau depuis plusieurs années, souvent construites en coopération avec les acteurs institutionnels, toujours inscrites dans une approche résolument humaine au service du pouvoir d’agir des habitants. L’ensemble des constats de cette période de confinement nous incite aujourd’hui à appeler à une véritable mobilisation des pouvoirs publics, comme des acteurs de proximité afin d’agir sur cette injustice de l’inégalité face au numérique.
Accéder au texte du Manifeste

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email