Les familles monoparentales à l'épreuve du coronavirus

Les familles monoparentales à l’épreuve du coronavirus

24 avril 2020 | Par Laure Skoutelsky, déléguée nationale de
l’association « Parents solos et compagnie »
Les familles monoparentales ont fait une timide apparition sur la scène médiatique à la troisième semaine de confinement parce que leurs enfants étaient refoulés de certains magasins. Il a fallu un communiqué du Défenseur des droits suivi de la mise en place d’un dispositif de signalement des enseignes contrevenanteParents par le Secrétariat à l’Egalité Femmes/Hommes et contre les discriminations pour que les parents solos soient acceptés, non à titre dérogatoire mais parce qu’ils ne pouvaient faire autrement. Si l’on exclut ces incidents, les médias – notamment télévisés – n’accordent aucune attention particulière aux familles monoparentales sous l’angle du confinement. Seuls quelques articles ou sujets sur cette question apparaissent de temps en temps, en particulier dans la presse régionale. Qui s’interroge sur cette question que personne ne pose : comment faire tout.e seul.e ce qui aujourd’hui est déjà difficile quand on est deux ? Les difficultés perdureront également pour ces familles à l’issue du confinement, et les pouvoirs publics doivent agir vite : l’analyse de Laure Skoutelsky, déléguée nationale de l’association Parents solo et compagnie, pour Terra Nova.
Lire la suite – Télécharger la note
En savoir plus sur https://parents-solos-compagnie.org/

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email