8 novembre 2018 – Journée nationale de lutte contre le harcèlement à l’école

harcelement

Le site Non au harcèlement 

Selon les enquêtes menées par le ministère de l’Education nationale et de la jeunesse, 94 % des élèves estiment se sentir bien dans leur collège. Pour autant, les phénomènes de harcèlement, dont les effets sont souvent décuplés par les réseaux sociaux, dégradent le climat scolaire de certains de nos établissements. C’est pourquoi, le ministère mène un combat résolu contre toutes les formes de harcèlement.

La journée nationale de lutte contre le harcèlement à l’école est un moment important pour sensibiliser les élèves, les personnels, et au-delà, l’ensemble de la société, à la question du harcèlement. La lutte contre le harcèlement passe par l’unité du monde adulte.

Cette journée s’inscrit dans une action qui se déploie sur toute l’année scolaire. Face à une montée en puissance très inquiétante du harcèlement via les supports numériques, la campagne 2018 est consacrée au cyberharcèlement à caractère sexiste et sexuel, avec une attention particulière portée aux violences en ligne liées à la diffusion d’images intimes à l’insu des victimes. Les conséquences des cyberviolences sur les adolescents, et particulièrement le partage de contenu intime et leur diffusion (le sexting non consenti), constituent une préoccupation majeure, en particulier chez les filles de 12 à 15 ans.
Cette quatrième campagne prend plusieurs formes :

  • Un nouveau clip de sensibilisation : “Une photo c’est perso, la partager c’est harceler ” : consulter le site Non au harcèlement.
  • De nombreux supports pédagogiques disponibles sur le site Non au harcèlement (NAH) : ces outils ont été conçus par un groupe d’experts pour accompagner les équipes pédagogiques souhaitant sensibiliser les élèves aux dangers de ces phénomènes.
  • Une campagne d’information sur les réseaux sociaux “Devenir ambassadeur contre le harcèlement”.
  • Pour la 4e année consécutive, le collectif de youtubeurs Rose Carpet s’engage aux côté de l’Éducation nationale dans cette campagne de prévention.
    ,
  • De nombreuses initiatives locales impliquant les élèves se déroulent dans les établissements.
  • Et toujours le 3020 : un numéro d’écoute et de prise en charge au service des familles et des victimes de harcèlement.

En savoir plus 

ministere-de-leducation-nationale-et-de-la-jeunesse

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email